INTENTIONS

« 7 SAMOURAÏS» associe danse hip-hop, poésie et l’identité d’un espace public. Un danseur de 21 ans et un comédien de 54 ans se retrouvent à vivre et jouer 7 poèmes. Cette confrontation de deux générations dans un contexte chaque fois différent, crée une relation et un tableau en évolution. 

Parmi l’infinité des poèmes, 7 se sont présentés aujourd’hui à nous, écrits par Cécile Coulon, Olivier Cadiot, Andrée Chedid, Jules Supervielle, Samuel Beckett, Ghérasim Luca et Arthur Rimbaud. Ces 7 poèmes font référence aux valeurs du film d’Akira Kurosawa. « Les 7 Samouraïs » raconte le combat de chacun d’entre nous pour trouver l’équilibre entre nos valeurs et nos actions, l’action du temps et la reconquête perpétuelle de notre liberté. 

Comment se construire et se reconstruire, l’un par rapport à l’autre, quand un est jeune et l’autre moins jeune, quand l’un est un fils et l’autre un père ? « 7 Samouraïs comme 7 métaphores, comme base à la création, à la construction et à la reconstruction ».

Le travail de création passe par l’expérience de la rue, par l’adaptation à la mobilité, au flux et au flow. «Se fondre dans le décor ». La durée de la création sera l’occasion de multiples expérimentations en fonction de l’environnement social, urbain et naturel pour une œuvre qui s’enrichit des expériences.

 Calendrier :

► création au printemps 2022
► Résidences :  avril 2021, mai 2021, automne 2021, mars, avril, mai 2022.

FORMAT DU SPECTACLE

Lieu : rue, place, parvis, parc, friche.
Durée de jeu : 1h-1h15
Jauge : 250 personnes
Artistes en jeu : 2
Régisseur en jeu : 1
Décor et accessoires : une table et deux chaises, comme point d’appuis et d’histoires. L’objectif est  de laisser la place au passant, à ce qui passe, au décor naturel et urbain).
Son : autonome, diffusion micro HF et musique. 

DISTRIBUTION

Mise en scène : Alice Millet et André Layus Accompagnement à la chorégraphie : Denis Cefelman et Bruce Chiefare

Interprétation : Bboy Rasco (en alternance avec Paco Ibanez) et André Layus

EXTRAITS

« Un jour viendra / où les rires de tes amis ne seront plus suffisants / à calmer les tremblements dans tes paumes courbées / Un jour viendra où la musique lente que joue le vent dans les feuilles / des cocotiers / ne pourra plus couvrir, malgré toute sa volonté / toute son insistance naturelle / les grondements dans ta poitrine / Un jour viendra … Cécile Coulon. Les Ronces                

« Fais de ton œuvre une des cheminées de l’âme humaine : que la terre endormie ouvrant à demi ses yeux lourds aperçoive à l’horizon ton toit couvert d’un nuage d’astres et dise : Que fait-il ? » Victor Hugo. L’œil égaré dans le pli de l’obéissance au vent.   

7 samouraïs en vidéo

7 samouraïs en images

« de 21 »

Fermer le menu